Chirurgies Trans FTM

Qu’est-ce que la métaiodoplastie?

metaiodoplastie

Cet article aborde la métaiodoplastie, une chirurgie qui s’inscrit dans le processus d’affirmation du genre de femme à homme (FTM) ou non-binaire (FTX).


Métaiodoplastie, scrotoplastie, vaginectomie, néo-urètre, phalloplastie… Comment s’y retrouver ?

La métaiodoplastie est une alternative à la phalloplastie, cette dernière étant une chirurgie qui permet d’obtenir des organes génitaux masculins d’apparence naturelle. La métaiodoplastie, cherche plutôt à masculiniser les organes génitaux biologiques. Il existe plusieurs techniques chirurgicales.

La métaiodoplastie consiste à créer un phallus en allongeant le clitoris qui aura préalablement pris du volume par un traitement hormonal masculinisant. Cette intervention chirurgicale permet aux organes génitaux d’avoir une apparence masculine. Pour allonger le clitoris, votre chirurgien relâchera les ligaments clitoridiens (ventraux ou dorsaux selon l’anatomie unique de chacun) complètement. Même si on conserve les zones érogènes, cette intervention permet rarement des relations sexuelles avec pénétration. C’est l’intensité de l’accroissement clitoridien (hypertrophie) et la présence ou non d’un implant spécifique qui pourraient permettre les pénétrations. De plus, la métaiodoplastie ne permet habituellement au patient d’uriner debout que si la constitution d’une néo-urètre est demandée.

Il faut savoir que le patient a plusieurs options. À cette opération peut s’ajouter un néo-urètre, ce qui permettrait au patient d’uriner debout en allongeant l’urètre chirurgicalement. Le patient peut également demander une vaginectomie, ce qui veut dire que le chirurgien procédera à la fermeture de la cavité vaginale. Pour cette dernière chirurgie, il est nécessaire d’avoir préalablement eu une hystérectomie avec retrait du cervix. Pour encore plus de réalisme, on peut ensuite procéder à la scrotoplastie, c’est-à-dire à la création d’un scrotum en utilisant la peau des grandes lèvres. La scrotoplastie peut être soit bifide lorsque les implants sont insérés dans les grandes lèvres, soit être faite en 2 temps par la création d’un scrotum unique suivie de l’insertion des implants au cours d’une seconde chirurgie. Finalement, il est possible de demander une résection du Mont de Vénus. Le Mont de Vénus se situe en-haut du pubis et présente parfois un surplus de peau et de gras qui empêche de révéler à son maximum le néo-pénis. Le chirurgien peut donc procéder au retrait d’une section des tissus graisseux pour ainsi éviter qu’une partie importante du néo-phallus soit enfouie à sous un surplus de tissus mous.

Chez GrS Montréal, des chirurgiens de renom s’assurent que chaque intervention convienne aux désirs du patient et s’occupent de l’informer et de le guider à travers les différentes options chirurgicales. Ils tiendront compte de vos habitudes de vie ainsi que de vos antécédents de santé qui pourraient modifier grandement les paramètres de l’intervention chirurgicale.

La métaiodoplastie ne nécessite pas de séjour en maison de convalescence, sauf dans le cas où l’on choisit de la coupler à une vaginectomie et une scrotoplastie. Il faudra planifier de 4 à 8 semaines de repos à la maison après l’intervention selon les options chirurgicales choisies par le patient.

La métaiodoplastie reste une alternative intéressante pour les patients ne désirant pas une phalloplastie, une intervention plus complexe et plus longue. Il est important de discuter avec votre chirurgien de toutes les options qui s’offrent à vous en fonction des résultats esthétiques et fonctionnels espérés.

2 commentaires sur "Qu’est-ce que la métaiodoplastie?"

  1. Alexandre

    Est-ce que la résection du mont de vénus est courverte par le gouvernement ?

    Ce fait telle en même temps ou dans une autre intervention ?

    Merci pour l’information

    • Bonjour Alexandre,
      si la resection du Mont de Vénus est indiquée pour un patient, elle pourrait être faite en même temps que la procédure de métaiodoplastie. N’hésitez pas à poser toutes vos questions lors de la consultation médicale préopératoire avec votre chirurgien 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *