Chirurgies Trans Divers Social et Culturel

Dr Magnus Hirschfeld et son héritage

Magnus Hirshfeld

Le Dr Magnus Hirschfeld est un pionnier; il dédie sa vie à l’humanisation des homosexuels et sera le premier à utiliser le terme transsexualité.


Entre 1871 et 1994, le paragraphe 175 du Code pénal allemand rend l’homosexualité passible de peine de prison. Entre la première et la deuxième guerre mondiale plus spécifiquement, l’Allemagne voit la montée du fascisme qui culmine avec la prise de pouvoir d’Hitler en 1933. Cependant, si on connait facilement ce pan de l’histoire, on parle moins souvent d’un mouvement libéral parallèle qui exaspère tellement l’extrême-droite. À l’époque, en Europe, de nombreux docteurs commencent à explorer la possibilité que médicalement, on ne peut ignorer ce qui se passe dans le cerveau; que l’esprit est une source valide d’information sur les tourments des patients.

Le Dr Magnus Hirschfeld est l’un de ces pionniers; il dédie sa vie à l’humanisation des homosexuels et sera le premier à utiliser le terme transsexualité. Toute sa vie durant, il travaille à normaliser, éduquer, et protéger, à travers la science, des pratiques alors jugées anormales voire dégoutantes. Il recueille les témoignages des transgenres qu’il rencontre et travaille activement à leur acceptation.

Son expérience dans l’armée en tant que médecin au front pendant la Première Guerre Mondiale le laisse voir de près les mauvais traitements qu’on inflige aux soldats homosexuels. Il a aussi l’occasion de côtoyer des femmes qui s’habillent en hommes pour pouvoir participer au combat. Lui-même juif et gai, il reçoit aussi ces gens dans son cabinet et est témoin de leur souffrance.

C’est donc au retour de la guerre, en 1919, qu’il crée l’Institut de Sexologie à Berlin —le premier institut de ce type au monde. L’institut est ouvert à tous, peu importe leur orientation ou identité sexuelle. Il offre des thérapies de groupe, de l’information sur les maladies transmissibles sexuellement (à l’époque, la syphilis atteint cognitivement et tue ceux qui sont affectés). Les patients peuvent y dormir si nécessaire ou consulter une bibliothèque bien fournie. Profitant du prestige que lui confère l’Institut, il négocie avec la police pour qu’elle accorde des laissez-passer à ceux qu’on appelle à l’époque des travestis. Il publie plusieurs livres, et participe même à la production d’un film, Différent des autres, où il se joue lui-même interviewant des soldats homosexuels.

Le Docteur Hirschfeld supervisera le Dr Ludwig Levy-Lenz, qui effectue l’une des premières chirurgies MTF sur Lili Elbe. En 1933, l’Institut sera détruit par les nazis, les livres brûlés, et les trois docteurs finiront leur vie en exil.

L’histoire des chirurgies de changement de sexe est fascinante; elle commence par des hommes et des femmes inspirants qui bravent les préjugés et détournent la loi pour faire ce qu’ils croient être juste. Les premiers cas de chirurgies MTF ou FTM sont parfois difficiles à retracer, puisqu’ils ont lieu souvent clandestinement, et qu’on brouille parfois les pistes pour protéger les gens concernés. L’histoire des chirurgiens de changement de sexe, c’est l’histoire d’une libération des moeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *