Actualités LGBTQ+ Divers Social et Culturel

La représentation de la transidentité dans les émissions de drag

drag queen

Le drag est une forme d’art qui s’étend sur des décennies, sa raison d’exister et ses formes d’existence varient au fil du temps.

Collaboration spéciale: Alex Simon est un.e étudiant.e Montréalais.e d’origine américaine de 22 ans qui s’intéresse aux réalités des personnes trans et LGBTQ. Ellui-même non binaire, iel a proposé à GrS Montréal de composer quelques articles pour le blogue TransAvenue.

Autrefois une forme de survie pour les individus de genres non conformes, l’art du drag sert désormais également de forme d’expression et de divertissement. Et tandis que des émissions populaires telles que Rupaul’s Drag Race et ses nombreuses séries dérivées ont fait face à des problèmes au fil des ans en raison notamment du manque d’inclusivité et de la représentation parfois discutable de la non-conformité de genre et de la féminité en général, de nombreux·euses candidat·es trans et non-binaires ont honoré la scène et ont créé un précédent pour la représentation future. Tous les candidat·es mentionné·es ci-dessous n’étaient pas nécessairement ouvertement sortis·es du placard au moment du tournage de l’émission, mais tous·tes les candidat·es qui sont sortis·es pendant ou après l’enregistrement ont été inclus·es. Voici un aperçu des personnes ayant participé à RuPaul’s Drag Race USA, Drag Race Canada, Drag Race UK, Drag Race Thaïlande, Drag Race Holland et Boulet Brother’s Dragula.

*Avertissement : La suite contient des spoilers*

États-Unis

Les saisons 1 et 11 sont les saisons où y figurent le moins de concurrents·tes trans ou non-binaires connu·es.

La deuxième saison nous a fait connaître Sonique, qui a dévoilé sa transidentité lors de l’épisode de retrouvailles de la saison. Pandora Boxx, qui a terminé en cinquième position de la saison 2 et a été la première éliminée dans All Stars 1, en affichant une fluidité de genre en 2016.

La troisième saison présentait Carmen Carrera et Stacy Layne Matthews. Carrera est connue pour son style de drag « nu » et travaille maintenant comme mannequin et militante des droits des personnes trans. Matthews est connue comme une reine de la musique country qui a également fait une apparition dans la quatrième saison de Drag Race All Stars.

La quatrième saison a réuni trois candidates trans : Kenya Michaels, Lashauwn Beyond et Jiggly Caliente. Michaels, mesurant seulement cinq pieds, est une reine portoricaine qui s’est classée cinquième au cours de la saison. Elle a également survécu à la fusillade de masse au club de nuit Pulse en Floride en 2016. Lashauwn Beyond, qui a prononcé la célèbre phrase « Ce n’est pas la course de meilleure amie de RuPaul », a été la deuxième reine à être éliminée au cours de la saison. Caliente est arrivée à la huitième place lors de la quatrième saison. Elle s’est également affichée comme personne trans en 2016 et a du succès dans le domaine musical et à la télévision, interprétant un personnage récurrent dans la populaire émission Pose.

La cinquième saison a réuni trois reines trans et non-binaires: Monica Beverly Hillz, Honey Mahogany et Jinx Monsoon. Hillz a été la troisième reine à être éliminée au cours de la saison et s’est affichée en tant que femme trans peu de temps avant son élimination. Mahogany a été éliminée dans l’épisode suivant aux côtés de Vivienne Pinay lors de la première double élimination de la série. Elle travaille maintenant comme élue dans l’État de Californie. Le·a concurrent·e de formation musicale Jinx Monsoon (non-binaire) a remporté la saison cinq et détient le record de semaines consécutives dans « le top » (neuf semaines).

La saison six se démarque avec sept concurrent·es trans et non-binaires, le décompte le plus élevé dans la franchise de la série. Kelly Mantle a été parmi les premières éliminées lors de la première émission scindée en deux parties de la saison (le groupe ayant été divisé en deux). April Carrion, qui s’est classée 11e au cours de sa saison, s’est décrite « genderqueer » en 2016 lors de la journée nationale du Coming Out. Gia Gunn, la cinquième reine à avoir été éliminée au cours de la saison, a également participé à Drag Race All Stars 4, où elle s’est classée huitième. Elle a affiché sa transidentité lors de la première de All Stars 4. Laganja Estranja s’est classée huitième au cours de la saison et travaille maintenant sur sa carrière musicale en plus de militer pour la légalisation du cannabis. BenDeLaCreme s’est classée cinquième au cours de cette 6e saison et s’est éliminée elle-même de façon choquante lors de son passage à All Stars 3. Elle a travaillé aux côtés de sa compatriote Jinx Monsoon sur de nombreuses productions musicales. Adore Delano et Courtney Act ont atteint la finale de la saison six, mais n’ont pas été couronné·es.

La septième saison a présenté deux reines genderfluid, Miss Fame et Violet Chachki. Toutes deux connu·es sous le style de reines de la mode, Fame est arrivé·e à la septième place et Chachki a remporté·e la couronne.

Lors de la huitième saison, la reine de New York Bob the Drag Queen a remporté la saison.

La saison neuf a également mis en lumière de nombreux·euses concurrent·es trans et non-binaires. Aja, qui ne se considère plus comme une drag queen mais plutôt comme un·e artiste et un·e rappeur·se, est arrivé·e à la neuvième place lors de la saison neuf et à la septième place dans All Stars 3. Valentina, une reine latinx devenue célèbre pour avoir tenté un lip-sync sur une chanson avec un masque au visage, est arrivé.e à la septième place de la saison neuf ainsi que dans All Stars 4. Nina Bo’Nina Brown, connue pour son maquillage inspiré du cosplay, a terminé sixième au cours de cette saison. Trois reines trans et non·binaires ont été placées en finale de la saison neuf: Peppermint, Sasha Velour et Shea Coulée. Peppermint et Sasha Velour ont fait un lip-sync en finale, Velour prenant la couronne. Coulée a remporté la victoire dans All Stars 5.

Deux reines de la saison 10 se sont affiché·es comme étant non-binaires. La reine new-yorkaise Yuhua Hamasaki s’est classée douzième au cours de la saison. Eureka O’Hara, qui a initialement participé à la saison neuf mais a dû partir en raison d’une blessure au genou, s’est rendu·e à la finale mais n’a pas remporté la couronne.

Cinq concurrents·es de la saison douze se présentent en tant que personnes non-binaires: Dahlia Sin, Nicky Doll, Rock M Sakura, Crystal Methyd et Gigi Goode. Sin, Sakura et Doll ont été les trois premières reines à être éliminées, dans cet ordre. Crystal Methyd et Gigi Goode se sont rendus·es à la finale, mais ont tous·tes deux perdu leur chance de remporter la couronne dans une lip-sync virtuel (pandémie oblige).

La saison 13, diffusée en ce moment, présente le premier homme trans de la franchise, Gottmik.

Canada

Bien que Canada’s Drag Race n’ait été diffusée que pour une seule saison à ce jour, deux concurrents·es non-binaires sont déjà monté·es sur scène. La reine de la Colombie-Britannique, Ilona Verley, s’est révélé·e bispirituelle et genderfluid vers le début de la saison, et est originaire de la Première Nation Nlaka’pamux. Scarlet Bobo, qui utilise des pronoms neutres, a atteint la finale et a été finaliste pour la couronne.

Royaume-Uni

Avec la première saison en ondes en 2019 et la deuxième saison qui a débuté le 14 janvier, de nombreux·ses candidat·es non-binaires ont participé ou seront en compétition. La première saison nous a apporté Gothy Kendoll, Crystal, Blu Hydrangea et Divina De Campo. Kendoll, avec son inexpérience, a été la première à être éliminée. Crystal, qui n’avait pas peur de montrer ses poils sur la poitrine et sa voix grave tout au long de la saison, s’est classée sixième au classement général. La reine irlandaise Blu Hydrangea a remporté de manière non-officielle le titre de Miss Congeniality au cours de la saison et s’est classée cinquième au classement général. Elle a également de plus en plus de fans sur TikTok en arborant divers looks de maquillage. Divina De Campo, connue pour son coup de sifflet lors d’un défi de groupe aux côtés de sa compatriote reine non-binaire Blu Hydrangea, s’est dirigée vers la finale mais a perdu sa chance de remporter la couronne. C’est l’une des rares reines de la franchise à ne jamais avoir été à risque d’être éliminée. Avec la saison deux, deux reines se sont révélées non-binaires: Bimini Bon Boulash et Ginny Lemon.

Thaïlande

La première saison, diffusée en 2018, a présenté Meannie Minaj qui a ouvertement discuté de sa transition pendant le tournage. Elle a cependant été la première reine à être éliminée. En 2019, Kandy Zyanide et Angele Anang sont montées sur scène. Zyanide a été initialement éliminée au cours du quatrième épisode, mais a été ramenée et est finalement devenue la favorite des fans et finaliste pour la couronne. Anang a remporté le titre de « Thailand’s Next Drag Superstar ».

Pays-Bas

Drag Race Holland est l’un de nouveaux « spin-offs » (produit dérivé) de la franchise et n’a actuellement qu’une saison. Ma’Ma Queen, la seule reine ouvertement non-binaire de la saison a été éliminée lors de la finale mais a remporté le titre de Miss Congeniality.

Dragula

Dragula des Frères Boulet établit des parallèles avec la franchise principale de Drag Race, mais se penche sur des styles plus alternatifs et basés sur l’horreur. Il y a moins d’informations dans les médias concernant les identités de genre des candidats·es, alors j’oublie peut-être certains·es concurrent·es. Mes excuses à l’avance.

Lors de la première saison en 2017, seuls·es neuf concurrent·es sont montés·es sur scène. Vander Van Odd, qui s’affiche genderqueer, a remporté le titre de premier Supermonster Drag au monde.

Trois reines non-binaires se sont hissées au sommet de la saison 2: James Majesty et Victoria Elizabeth Black étaient finalistes pour la couronne et Biqtch Puddin a remporté le titre.

Trois concurrents·es trans et non-binaires ont également été présentés·es lors de la saison 3: Maxi Glamour (8e place), Hollow Eve (7e place) et Priscilla Chambers (finaliste).

Alex Simon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *